Entre Meuse et Bocq

« Sur les Monts, entre Meuse et Bocq »

 

Mont-Godinne, Lustin gare, Godinne, Yvoir, Évrehailles, Bauche, Mont

20 kilomètres

En savoir plus

IDR

IDÉE RANDO                                   « Sur les Monts, entre Meuse et Bocq »

 

Mont-Godinne, Lustin gare, Godinne, Yvoir, Évrehailles, Bauche, Mont

20 kilomètres

 

L'itinéraire de cette balade démarre des Monts de Godinne pour plonger dans la vallée de la Meuse via le CHU Dinant-Godinne/UCL Namur. Après une agréable promenade le long du fleuve, le parcours reprend de la hauteur en face de l'écluse d'Yvoir. Dès lors le randonneur crapahute vers Tricointe, le Redeau où serpente le Bocq,sur le flanc abrupt le long des carrières d'Yvoir, le plateau d'Évrehailles, puis Bauche en fond de vallée où la rivière condruzienne réapparaît. Le retour à Mont s'effectue via le charreau (sévère grimpette) de Venalte.

 

Départ : Église de Mont-Godinne, rue du Centre, 5530 YVOIR

 

Accès : - par la E411, sortie Courrière, prendre la direction de Maillen puis des cliniques universitaires de Mont-Godinne CHU Dinant-Godinne/UCL Namur. Poursuivre jusqu’au village de Mont.

- par la N 92 Namur - Dinant. Au pont de Lustin, suivre la direction de Mont-Godinne et de l'hôpital. Poursuivre jusqu'au village de Mont.

- par les transports publics : bus TEC Namur - Mont-Godinne CHU (ligne 4) ou Namur - Mont (village), ligne 433.

 

GR empruntés: le GR 125 (Tour de l'Entre-Sambre-et-Meuse) et le GR 126 (Bruxelles - Membre-sur-Semois), communs entre Namur et Dinant.

 

Commerces : une épicerie à Godinne, rue de Mont et une taverne - restaurant « Le Terminus » à Bauche.

 

Chasse : en automne, il est prudent de s'informer auprès du DNF local pour éviter de se retrouver dans un champ de tirs : Dinant, rue Daoust, 14 (bte 3)     082 67 68 80   dinant.cantonnement.dnf.dgarne@spw.wallonie.be

 

Itinéraire

Mont-Godinne, église - D/A

Mont-Godinne (en wallon, Mont-d'Gôdenne) fait partie de la commune d'Yvoir. Les anciennes communes de Mont et de Godinne furent regroupées en une seule lors d'une première fusion des communes (1965). La grande fusion de 1977 intégra Mont et Godinne dans la commune d'Yvoir en même temps que Houx, Évrehailles, Purnode, Spontin, Durnal et Dorinne. Le nom original de Mont-sur-Meuse est parfois encore employé et visible sur certaines plaques de signalisation routière. À proximité du village se trouvent les cliniques universitaires qui font son renom. Le sous-sol de Mont-Godinne recèle de nombreuses grottes dont la plus profonde de Belgique (plus de 140 mètres), le trou Bernard. Citons encore le trou de l'Église, le trou Wéron et le trou du Ry. Elles sont réservées aux adeptes de la spéléologie.

 

Hors GR

Au départ de l'église (chantoir de la grotte juste à côté), s'engager dans la rue du Maïeur, le long du monument aux morts. Après quelques dizaines de mètres, quitter l'asphalte pour enfiler le sentier Nana. À son terme, virer à droite sur un chemin gravillonné jusqu'à atteindre la rue principale du village. L'emprunter à gauche quelques mètres. Aussitôt après la maison n° 99, partir à droite en passant devant l'habitation n° 103. Après la maison, s'engager dans une sente sous le couvert végétal. L'itinéraire prend de la hauteur et, après les haies, la vue se dégage. Au sommet, le randonneur atteint le « Hêtre Creux ».

 

1,3 km   Hêtre Creux –   1

Dépasser cette pauvre victime de la foudre  ainsi qu'un crucifix. Prendre à gauche un chemin en lisière qui descend le long de prairies. Observer, à droite, le village de Lustin, haut perché. Poursuivre la descente jusqu'à la rue d'accès au village de Mont-Godinne, suivie à main droite. Prudence, car cette chaussée est fréquentée. Partir à gauche sur l'avenue Docteur Thérasse en direction de l'hôpital. Marcher à droite sur le piétonnier aménagé. Lorsque celui-ci est couvert, continuer jusqu'au bout, laissant sur la gauche le site hospitalier et un long mur. Au-delà, serrer à droite et continuer sur la route qui mène aux urgences. À la sortie du premier virage, emprunter un chemin qui plonge à droite.

Quelques mètres de bitume, puis c'est un sentier étroit qui amène le randonneur à la route de la Corniche. La traverser avec la plus extrême prudence (virage sans visibilité). En face, dévaler la petite sente et, après une maison, virer à droite puis à gauche sous le tunnel du chemin de fer. Aller tout droit jusqu'en bord de Meuse. Prendre à gauche vers l'écluse de Rivière.

 

3,7 km    Écluse de Rivière – 2

 

GR 125 et 126 provisoires (malgré les tirets noirs sur la carte).

Ce repère constitue aussi le point de jonction avec le balisage temporaire des GR 125 et 126 (en cause, la fermeture du pont de Godinne). Sans franchir le pont de l'écluse, continuer tout droit sur un beau sentier le long de la Meuse. (photo 1) Sur l'autre rive, on aperçoit le village d’Annevoie-Rouillon.

 

Hors GR

Juste avant une aire de repos (plusieurs bancs), bifurquer à gauche vers le tunnel du chemin de fer. Le franchir puis tourner à droite sur le sentier de Mariencourt. Après une chicane, continuer sur une belle sente le long de la voie ferroviaire Namur - Dinant. Après une seconde chicane, quitter le sentier près de la Chanterelle. (photo 3)

 

La Chanterelle. Ici vécut au début du 20e siècle le virtuose Eugène Ysaÿe (1858-1931), violoniste, compositeur et chef d'orchestre belge. Il donna son nom à un célèbre concours musical, appelé plus tard concours Reine Élisabeth.

 

Continuer tout droit, dépasser le passage à niveau, remonter en face la rue Eugène Ysaÿe. Après quelques mètres, reprendre à droite la suite du sentier de Mariencourt. Au bout, atteindre un tunnel près de la gare de Godinne.

 

5,9 km     Gare de Godinne –  3

 

Avec les GR 125 et 126

Le randonneur y retrouve les balises blanc et rouge. Bifurquer à droite dans le tunnel (ami Grand Randonneur, attention à la tête !) et, au-delà, suivre le balisage en appuyant vers la gauche. À côté des bâtiments de la Vieille Ferme de Godinne, (photo 4) tourner à droite vers le monument aux morts, descendre les escaliers vers la Meuse, non sans admirer le Prieuré de Godinne, une charmante construction du 16e siècle, attenante à une église en partie gothique.  (photos 5 et/ou 6 et/ou 6 bis)

(Un balisage temporaire invite les usagers des GR à obliquer à droite.)

 

Mais, en ce qui concerne cette balade, effectuer un quart de tour à gauche pour retrouver la quiétude d'une agréable promenade le long du fleuve (plus loin, le randonneur retrouve les balises du tronçon GR temporairement supprimé). Un regard en arrière pour apercevoir la grande île de Godinne. (photo 2) Sur les hauteurs à droite, l'antenne RTBF de Rivière. Rester en bordure du fleuve, même quand le sentier devient herbeux. Parvenir ainsi jusqu'au pont de Godinne.

 

7,2 km Pont de Godinne –  4

 

Hors GR

Quitter le GR qui tourne à gauche, passer sous le pont et continuer tout droit le long du cours d'eau, puis, plus loin, sur un chemin bétonné. Sur l'autre rive, le village de Hun. Dépasser un quai de chargement des péniches, poursuivre sur le trottoir et rejoindre l'écluse d’Yvoir.

 

9,2 km   Écluse d'Yvoir –  5

 

À hauteur de l'écluse, quart de tour à gauche. S'engouffrer dans l'étroit tunnel sous la voie ferrée, virer à main droite et après quelques mètres, prendre à gauche un sentier qui remonte progressivement le long d'une prairie. S'embrancher sur une route étroite et continuer l'ascension jusqu'à une bifurcation.

 

10,6 km   Tricointe   – 6

 

Avec les GR 125 et 126

Revoici le balisage de nos deux GR. Les suivre à droite sur la rue qui traverse un quartier de maisons (Tricointe). Négliger le chemin de l'Airbois et suivre le blanc et rouge en dévalant le chemin rocailleux le long d'un bois. Au bas de la descente, passer au-dessus de la ligne désaffectée Ciney - Yvoir visible en contrebas à main gauche.    (photo 7)

 

À cet endroit, le randonneur peut observer, s’il descend le talus à gauche, l'entrée d'un tunnel ferroviaire. C'était le plus long de Belgique et, durant la guerre 40-45, il abrita pour une nuit le train spécial d'Hitler. Cette ligne, à vocation touristique, est réhabilitée entre Ciney et Bauche. Il entre d'ailleurs dans les intentions lointaines de l'association « Chemin de fer du Bocq » d'exploiter la ligne jusqu’à Yvoir.

 

Continuer et aboutir à la route Yvoir - Crupet, à suivre à main droite et dépasser un étang.

 

12,2 km   Redeau – 7

 

Après quelques pas, face à la maison n° 33, tourner à gauche pour franchir un bras du Bocq. Longer l'entreprise Dapsens (taille de la pierre bleue). Sauter le second bras de la rivière et entamer l'ascension de la route. Juste avant le premier virage, prendre à droite un raccourci qui croise deux fois la route pour se prolonger en une rude sente en lacets, tracée au-dessus de la canalisation de Vivaqua. Passer à droite de la station de pompage. La grimpette continue sèchement dans le bois.

Tout en haut, rejoindre un chemin plus large à emprunter à gauche pour traverser le bois de Fontelène. En sortant des taillis, le tracé s'embranche sur un chemin de campagne à suivre vers la gauche. L'empierré atteint une route étroite. Virer à droite avec le blanc et rouge et atteindre les premières maisons d'Évrehailles et une bifurcation.

 

14,2 km    Évrehailles  – 8

Hors GR

Alors que le GR continue tout droit, descendre la chaussée à gauche en négligeant un premier sentier qui s'échappe à droite. Après quelques dizaines de mètres, emprunter à main droite un chemin qui coupe le lacet de la route puis prendre en face un sentier le long du bois. La descente s'amorce progressivement entre champ et forêt. Le sentier est rocailleux quand il se creuse davantage et perd rapidement de l'altitude dans la traversée du bois. Au bas de la descente, franchir le Bocq et s'engager dans le rue de la Bonne Auberge pour atteindre la place de Bauche.

 

16,6 km   Bauche  –  9

 

Au fond de la place, le « Terminus », ancienne gare de Bauche, transformée en taverne-restaurant. Après une pause éventuelle, le randonneur poursuit son chemin jusqu'au pont du chemin de fer, au confluent du Bocq et du Crupet. Passer sous le pont et virer aussitôt à gauche, franchir le Crupet et après une courte portion le long du ruisseau, entamer la côte abrupte qui mène à la ferme de Venalte.

 

17,5 km     Venalte –  10      (photo 8)

Contourner le bâtiment de la ferme, prendre à droite le chemin forestier qui s'élève dans la forêt domaniale. Ignorer un premier chemin à droite, privé. À l'embranchement suivant, s'engager dans la voie forestière qui monte à droite pour atteindre un carrefour de chemins. On y aperçoit déjà les maisons du haut du village de Mont. Quart de tour à gauche et suivre la voie de crête sans modifier son orientation, négligeant par exemple un chemin à gauche. Le randonneur arrive ainsi à une bifurcation, au coin d'une grande prairie. Descendre le sentier rocailleux à droite. Au bas de la descente, virer sèchement à droite sur un chemin herbu et boueux. Après la première maison de Mont, tourner à gauche, emprunter la rue du Maïeur qui ramène le randonneur à son point de départ.   (photo 9)

 

20,3 km     Mont-Godinne, église       D/A

 

Conception de l’itinéraire et description : Marcel Jaumotte.

Relecture: Christine Melon.

Photos : Micheline Jaumotte.