Neufchteau

Idée rando

Sur les traces du sanglochon

(Verlaine – Tournay – Neufchâteau – Longlier – Verlaine)

19,9 km

En savoir plus

IDR

Au départ d’un sympathique bistrot de terroir, cette idée-rando vous invite à découvrir la campagne chestrolaise et de faire une incursion dans Neufchâteau. Si vous souhaitez prolonger votre plaisir, depuis le moulin Klepper, vous pouvez cumuler cette randonnée avec l’entièreté ou une partie de la RB n° 21 du topo-guide des « RB en province de Luxembourg – Tome 2 » (avril 2016).

Départ : « Le Sanglochon », chaussée de Namur 42, 6840 Verlaine (Neufchâteau). Coordonnées : N49° 53’ 00.6’’ E5° 24’ 06.7’’

Accès : par la E411, à 100m de la sortie 26 (Verlaine) en direction de Neufchâteau.

 

L’itinéraire est également accessible depuis la gare de Neufchâteau au point [(4)] ou depuis le centre de Neufchâteau au point [(2)].

Description de l’itinéraire :

« Le Sanglochon »           (D/A)

Hors GR

Dos au « Sanglochon », s’engager sur la N40 vers la gauche, en direction de Neufchâteau. Après 300 mètres (petite église sur la gauche), rejoindre le GR 151 à un carrefour avec le chemin de la Crosse à emprunter vers la droite.

0,3 km                  Jonction avec le GR 151                (1)

Sur le GR 151

L’asphalte cède rapidement le relais à un chemin agricole qui progresse dans la campagne chestrolaise. Cent mètres après le lieu-dit « La Crosse – alt. 435 m », continuer tout droit dans un bois. Un kilomètre plus loin, à la jonction avec une route, poursuivre tout droit sur un sentier herbeux ([vue] sur Grandvoir à droite). Au lieu-dit « La Fineuse – alt. 400 m » (panneau didactique, [banc]), virer à gauche. Progresser parallèlement à une ligne HT. Au croisement avec deux chemins, le GR vire à droite. 400 mètres plus loin, au lieu-dit « Lohierre – alt. 440 m » (panneau didactique, [banc]), continuer encore tout droit.

À l’entrée de Tournay, continuer dans le même axe vers l’église. Au rond-point précédant celle-ci, tourner à gauche par la route du Fonteni et garder le cap jusqu’à la sortie du village. Filer tout droit vers un bois. Au bout de 1,6 kilomètre, atteindre le lieu-dit « Chemin des Morts – alt. 420 m ». Encore 1,5 kilomètre plus loin, au chemin des Lilas (juste avant les premières maisons de Neufchâteau), dans un virage, prendre à gauche un sentier herbeux. Celui-ci vous amène à un cimetière que vous longez. Poursuivre vers le centre-ville par la rue du Marché et la rue Franklin Roosevelt. Avec les [balises blanc et rouge], rejoindre l’église par la rue du Château débouchant sur la place du Château. Au bas des escaliers, tourner à droite puis encore à droite par la rue Clos des Seigneurs. Rapidement, descendre à gauche par la rue Terme du Moulin. À la fin de celle-ci, virer à gauche dans la rue du Moulin. Après 30 mètres, le GR rejoint alors le moulin Klepper (situé sur la droite, face à un étang), point de départ de la RB 21 déjà mentionnée dans l’introduction.

 (Face au moulin Klepper, hors itinéraire de l’idée-rando, vous avez la possibilité d’entamer le « parcours d’interprétation d’une zone humide » sur l’étang Bergh. Un caillebottis y est installé dans le but de découvrir la richesse des lieux.)

La digue du moulin banal a créé un étang qui s’étendait sur une superficie plus grande qu’actuellement. La carte d’Aremberg (daté de 1609) représentant la Terre et la Prévôté de Neufchâteau montre le site et mentionne l’existence d’une « Heronneri » (sic) dans les bois jouxtant l’étang. En 1838, Célestin Bergh, propriétaire du moulin banal, acquiert le site. Cet étang subsista jusqu’au début du 20e siècle, alimentant le moulin, une scierie et une tannerie. La ville de Neufchâteau a initié la réhabilitation de ce site, entretemps laissé à l’abandon, en un espace didactique dédié à la zone humide, sa faune, sa flore, ses richesses.

8,8 km – 9,1 km               Le moulin Klepper          (2)                 

Hors GR 

Le randonneur qui ne souhaite pas enchaîner avec la RB 21 quitte le GR 151 à la fin de la rue du Moulin et poursuit son périple par le chemin du Hays. Lui rester fidèle jusqu’à son terme en longeant successivement l’étang Bergh puis des installations sportives (il faut donc ignorer, en cours de progression, l’invitation des balises locales). 

0,9 km – 10 km                 Jonction avec la N40      (3)

À la jonction avec la N40, vous êtes au PR [(7)] de la RB 21. Emprunter, en face, la rue du Paquis, vers « Le Menhir ». L’itinéraire se poursuit alors en direction de la gare de Neufchâteau.

Atteindre la place du Paquis. Virer à droite. Franchir un pont. Rejoindre la place du Faubourg. Poursuivre en montant, à gauche, la rue de la Justice. Ignorer la rue de la Scierie à un premier Y. À un second Y, prendre la rue de la Chaurnô vers les anciennes ardoisières. L’asphalte cède le relais à un chemin qui aboutit à une passerelle en béton enjambant le ruisseau de Neufchâteau (site d’une ancienne ardoisière sur la droite). S’engager entre des maisons. Par une route, monter vers la droite et, au sommet de la côte, poursuivre tout droit par la rue des Bouleaux. Celle-ci se rétrécit, amorce un « gauche-droite » en montant entre les maisons, puis vire à gauche. Avant le sommet, tourner à droite en se faufilant entre les bacs d’arbustes qui barrent le passage. Vous êtes à « La Massoquière » sur le territoire de Longlier. En vous engageant vers le bout de cette rue qui s’élargit, vous arrivez à la gare de Neufchâteau.

2,3 km – 12,3 km             Gare de Neufchâteau   (4)

(Pour quitter la gare, une alternative est possible ponctuellement : passer par le tunnel sous les voies de chemin de fer et rejoindre le second rond-point cité ci-dessous par la rue du 20 Août 1914).

Dos à la gare, se diriger à droite vers un rond-point et longer les voies de chemin de fer. Par la N85, dépasser le tunnel sous les voies. À un nouveau rond-point, prendre la direction de Semel vers la gauche. Après 850 mètres, la route vire à gauche. Sans passer sous le chemin de fer, opter pour la petite route qui démarre vers la droite en s’éloignant des voies de chemin de fer. Une piste empierrée prend le relais et vous entraîne dans la campagne. Passer sous un autre pont (chemin de fer) et poursuivre tout droit. Au niveau d’une chapelle, votre itinéraire rejoint une route. Virer à gauche vers Morival. Au carrefour, 700 mètres plus loin, emprunter à droite le pont qui enjambe la E411 et, une centaine de mètres après le pont, s’engager à gauche dans un chemin à la suite des balises [vtt vert]. Avec la même balise, tourner à droite en s’éloignant de l’autoroute. Progresser entre un bois et un champ en ignorant les chemins latéraux. Au T suivant, quitter l’itinéraire [vtt vert] pour entrer en sous-bois à gauche. Poursuivre toujours tout droit. Après 1,5 kilomètre, atteindre un Y. Passer sous la E411 vers la gauche et, au T qui s’ensuit, tourner à droite,

6,5 km – 18,7 km             Jonction avec le GR 151                               (5)

Sur le GR 151

Avec le GR, dépasser la voie de chemin de fer et, tout droit, entrer dans Verlaine.

0,9 km – 19,6 km             Séparation avec le GR 151                          (6)

Hors GR

Avant de rejoindre la N40, tourner à droite et, en 100 mètres, après un virage à gauche, atteindre la route principale. Par la droite, celle-ci vous ramène à votre point de départ.

0,3 km – 19,9 km             « Le Sanglochon »                          (D/A)

Où se désaltérer et se restaurer :

 « Le Sanglochon » (bistrot de terroir) : chaussée de Namur, 42 – 6840 Neufchâteau (Verlaine) – Tél. 061 22 22 33 –  sanglochons@hotmail.be – www.sanglochon.be

Le dictionnaire ne  décrit pas le terme  «  sanglochon », et pour cause, puisqu’il s’agit d’une marque commerciale déposée. Jadis, on l’appelait « le noir », le sauvage et actuellement on parle aussi parfois de « cochonglier ». Jusqu’à la fin du 19e siècle, on menait encore les cochons au bois. Ils y trouvaient fraîcheur et  nourriture.  Il n’était pas rare, alors, qu’une truie croise son cousin sauvage. S’ils se plaisaient, le sanglier lui faisait un « tour de cochon ». Trois mois, trois semaines et trois jours plus tard naissaient les petits, moitié sanglier, moitié cochon : des sanglochons. 

Le goût particulier de leur chair assurait à l’éleveur une plus-value attendue et bienvenue. Au siècle dernier, mises en enclos, les truies ont perdu le choix des amours sauvages et les sanglochons ont disparu. Aujourd’hui, à nouveau, à la Ferme des sanglochons, ces «croisés» du passé sont revenus au goût du jour.

La Ferme des sanglochons est une ancienne ferme ardennaise avec des murs épais comme des murs de châteaux.  Les meubles et ustensiles divers rappellent le temps passé, le temps où on avait encore le temps. Un musée vivant du jambon jouxte la taverne où Christine et Marc vous accueilleront en toute simplicité et vous feront découvrir les produits « maison » et autres produits régionaux qu’ils ont découverts pour vous.

Consulter le site www.sanglochon.be pour connaître les horaires d’ouverture.

Information complémentaire : www.bistrotdeterroir.be

      logo à inclure en dimension appropriée

Nombreux commerces dans Neufchâteau.

Bar à vins « Les 4 Vins » : 1, place de la Gare – 6840 Longlier – Tél. 0491 90 33 19 – info@les-4-vins.be – www.les-4-vins.be 

Épicerie de terroir « L’épicerie du centre » : rue Burnotte 13 (Grand-Place) – 6840 Neufchâteau – Tél. 061 27 04 27 – info@epicerieducentre.bewww.epicerieducentre.be

Conception de l’itinéraire : Jacques Mahieu.

Vérification sur le terrain : Madeleine Boniver et Christian Reynaert.

Photos : Jacques Mahieu et Christian Reynaert.

Cartographie : Bernard Weickmans.

Correction du descriptif : Jean-Paul Wibrin.