Entre Condroz et Ourthe

Rotheux-Rimière – Plainevaux – Roche aux Faucons – Fêchereux – ferme de Rosière – Strivay – Bonsgnée – Rotheux-Rimière

En savoir plus

IDR

206 Idée Rando

 

GR 57 et 575/576

Entre Condroz et Ourthe

(Rotheux-Rimière – Plainevaux – Roche aux Faucons – Fêchereux – ferme de Rosière – Strivay – Bonsgnée – Rotheux-Rimière)

21,7 km (ou 19,4 km par le raccourci)
Dénivelé positif : 515 m, alt. min. 76 m, alt. max. 297 m

 

Point de départ: Rue des Deux-Églises, sur le parking devant l’église, à Rotheux-Rimière (Neupré).
                           Coordonnées GPS : 50°32’04.81’’ N, 5°28’53.74’’ E.

 

Accès : Par la N63 en venant de Liège, de Huy ou de Marche-en-Famenne.

 

Cette randonnée, sélectionnée parmi celles qui auraient pu figurer dans le tome 2 des RB en province de Liège (qui sera édité prochainement) ne fut finalement pas conservée. Son descriptif a été réalisé en janvier 2015 (relecture début février par Michèle Rosoux et Nicole Depelsenaire, des SGR Liège). Un grand merci à Madame Monique Limburg (Agence de Développement Local de Neupré) pour son aide concernant le tracé et à Monsieur Edgard Brenna (ASBL Mémoire de Neupré) pour sa relecture et ses corrections, notamment au point de vue historique. Enfin, merci aussi à mon ami Robert (ASBL Rando-plaisir), pour son soutien actif lors des reconnaissances et du descriptif.

 

Transports en commun

 

* SNCB : pas d’accès possible (sauf éventuellement via la gare d’Esneux puis via la ligne de bus 378 mais qui ne circule qu’en un aller/retour par jour, et uniquement en période scolaire).

 

* TEC : bus 94 et 95 (ces lignes ont un itinéraire différent en fonction du jour et de l'heure). Bus 91 (circule uniquement en période scolaire).

Il est également possible, via le bus 90, arrêt «  Hout-si-Plout », de débuter la randonnée entre les points (8) et (9).

>>> ITINÉRAIRE >>>

 

Parking de l’église, rue des Deux-Églises (D/A)

Hors GR

Dos à l’entrée de l’église, suivezla rue des Deux-Églisesvers la droite et, après une septantaine de mètres, juste avant l’ancienne église (dédiée à saint Firmin et datant de 1764, aujourd’hui devenue bibliothèque communale), vous rencontrez des balises GR. Ce sont celles du GR 575/576.

 

Sur le GR 575/576

Tournez alors à droite dans une ruelle asphaltée (à votre gauche, un panneau indique que vous êtes sur l’itinéraire cyclable thématique « Au fil de l’eau »). Avec le GR, passez entre des bâtiments scolaires, puis tournez à droite jusqu’à une route (calvaire en face et bureaux du CPAS de la commune de Neupré sur votre droite). Vous quittez déjà ici le GR (vous le retrouverez en fin de randonnée) qui s’en va tout droit.

 

Hors GR

Suivez la rue vers la gauche jusqu’à un carrefour que vous traversez avec prudence (pas de passage protégé !) pour continuer droit devant dans la rue Bout de Rotheux. Peu après, engagez-vous, à droite, rue Sur les Grands Prés (en suivant aussi un balisage local). Au carrefour qui suit, vous continuez tout droit, puis, à l’Y, prenez la petite rue à droite, l’allée du Bois, qui traverse un quartier résidentiel et qui se termine à l’orée d’un bois, le bois de Rotheux (au cours de votre progression, ignorez une rue à droite et deux à gauche).

 

2,1 km Bois de Rotheux et chemin du Meunier (1)

 

Entrez dans ce bois par le chemin herbeux, « chemin communal du Meunier », CV n° 16, et suivez les balises locales en direction de Plainevaux, la Fine Pierre, Strivay. Après quelques mètres, ignorez un chemin qui



part à gauche. Encore une cinquantaine de mètres et vous tournez à gauche dans le « chemin communal du Bois de Rotheux », CV n° 9. C’est un chemin étroit. Il s’enfonce dans un vallon. Au bas de la descente, la

terre (parfois très grasse en cas de fortes précipitations), cède la place à un empierré qui franchit un ruisseau. Quelques mètres plus loin, allez tout droit en ignorant le chemin qui monte sur votre gauche. Vous grimpez maintenant entre des prairies et, presque au sommet, à un Y (plaquette indiquant que vous étiez sur le CV n° 2 « Tige Garitte » de Plainevaux), vous quittez l’empierré pour partir à gauche dans un chemin, herbeux à son début, qui, lui aussi, s’en va entre des prairies,c’est la « Voie des Sacrements », CV n°15. Attention ! Par temps humide ce chemin est très boueux. Vous débouchez sur une route. Traversez-la et continuez en face dans un autre chemin (toujours le CV n° 15), barré à son entrée par deux grosses pierres (panneau indiquant qu’il est réservé aux piétons, cavaliers et vététistes). Après une ascension campagnarde en pente douce, vous débouchez sur une nouvelle route, devant un imposant hall, les installations couvertes du Tennis Club de Neupré. Traversez le passage protégé, puis le parking en longeant le côté de ce hall pour pénétrer en sous-bois par un étroit sentier. Après quelques mètres, vous rejoignez ainsi un chemin de terre que vous suivez sur la droite jusqu’à un T. Tournez alors à gauche dans un chemin, d’abord empierré, puis en terre (à nouveau le CV n° 15, assez boueux par temps humide) et suivez-le jusqu’au T suivant. Tournez à droite dans un empierré (CV n° 2) jusqu’à la GrandRoute (N683 Seraing - Ouffet) en passant à gauche de l’ancien château de Plainevaux (XVIIe siècle) et de sa ferme carrée, aujourd’hui entièrement rénovés et réaffectés à l’habitat haut de gamme.

 

2,3 km – 4,4 km Château de Plainevaux (2)

 

Traversez la nationale et engagez-vous, en face, dans un empierré fermé par une barrière, « la Belle Voie », CV n°15, pour monter en pente douce dans le bois. Juste avant un champ sur la gauche et un poste de chasse, quittez cet empierré et suivez, à gauche, le sentier forestier des Grands Champs qui s’en va en sinuant dans le bois de feuillus, tout en restant le long des cultures (à l’entrée du sentier, sur un arbre à droite, un panneau signale que vous pénétrez dans un bois domanial, interdit aux cavaliers et aux véhicules à moteur). Après avoir cheminé un certain temps, en ignorant un sentier qui part sur la gauche, vous vous êtes rapproché petit à petit d’une grand-route, la « route du Condroz », dont vous percevez maintenant le bruit de la circulation. Vous débouchez sur un large chemin (CV n° 4) à proximité d’un bâtiment et d’une antenne GSM. Traversez ce chemin pour continuer tout droit dans le sentier qui va, plus ou moins en parallèle, suivre la nationale sur quelques centaines de mètres pour vous amener à hauteur d’une table de pique-nique, de bancs et d’une poubelle (mobilier métallique). Tournez à droite dans un large chemin (panneau indiquant que le chemin est réservé aux piétons et aux vététistes). Après avoir franchi un ruisseau sur un « aqueduc », quittez l’empierré en tournant à gauche dans un chemin de terre (chemin forestier du bois de Plainevaux)qui, après un « gauche-droite » au cours duquel vous passerez cette fois le ruisseau à gué, débouche dans une vaste clairière. Remontez-la vers la gauche en suivant une ligne électrique. Après être passé à droite d’un pylône de cette ligne, et avant un poste de chasse, le chemin s’incurve vers la droite, devient sentier et pénètre sous le couvert dans le bois de Plainevaux. Après quelques mètres, à l’Y, suivez la branche de gauche. Le sentier forestier va alors sinuer entre les feuillus jusqu’à un carrefour. Attention ! Soyez attentif car ce carrefour est peu visible. Descendez le chemin sur la droite, le long d’une sapinière (sur la droite) et de feuillus (sur la gauche). La fin du chemin est bien empierrée. Juste après une barrière, vous débouchez sur une petite route que vous suivez vers la gauche (au loin, quelques maisons du quartier de Beauregard). Mais, juste avant un panneau indiquant l’entrée de la commune d’Esneux, tournez à droite dans le chemin qui part sous le couvert (chemin forestier de Plainevaux en direction du chemin « tige de la Croisette »). Vous le suivez jusqu’à un T où vous rencontrez des balises GR.

 

3 km – 7,4 km Sur un GR et départ du raccourci (3)

 

Attention ! En cas de crue de l’Ourthe, il est vivement conseillé de suivre le raccourci car il est plus que probable qu’entre les points (3) et (6), un passage soit dangereux, voire impraticable.

Raccourci : tournez à droite en suivant les balises du GR57 en sous-bois pour finalement émerger, après une barrière métallique, à hauteur de la grille d’entrée d’une propriété (sur la gauche), sur une étroite route goudronnée que vous suivez vers la droite. À peine avez-vous atteint quelques maisons que vous virez à gauche. Ignorez le chemin de droite fermé par une barrière. Passez entre des prairies pour rentrer à nouveau sous le couvert d’un bois de feuillus. Encore des prairies à droite et une à gauche. Après une courte montée, vous amorcez la descente vers l’ancienne ferme de Rosière. Sur la droite, levées de terre marquant l’ancienne « Meulière » : extraction de pierres pour moulins (poudingues). La dévalée s’effectue à travers une magnifique hêtraie. Puis la forêt devient plus dense, la pente du sentier s’accentue très fortement. Aux deux tiers de la descente, à un Y, continuez vers la gauche. Des rochers affleurent (prudence !). En fin de course, le GR aboutit sur une étroite route qui rejoint Strivay vers la droite. Avec les balises, virez à gauche pour atteindre le point de jonction avec la randonnée complète, arrivant de la gauche, avec le GR 575/576, à l’ancienne ferme de Rosière, aujourd’hui devenue manège. Vous êtes au point (6). Du point (3) au point (6), vous avez parcouru 1,6 km, réduisant votre randonnée de 2,3 km.

 

Sur le GR 57

Pour la randonnée complète, tournez à gauche. Vous êtes sur le chemin communal « Tige de la Croisette », CV n° 1 de Plainevaux. Sortant du sous-bois, le GR s’insinue entre la lisière et une prairie, passe à gauche d’une villa isolée. Sur la gauche, vous apercevez le quartier de Beauregard. Juste avant un panneau d’informations « Vallon de Beauregard », tournez à droite, avec le GR, sur le « sentier de la Crête ». Le tracé du GR va ainsi jouer quelque temps avec le relief de la crête rocheuse pour aboutir, après un banc et un premier point de vue sur la vallée de l’Ourthe, sur un balcon rocheux, le célèbre point de vue de la Roche aux Faucons.

 

Cette impressionnante falaise calcaire, qui surgit dans un site très sauvage, offre un des plus beaux panoramas de la vallée de l’Ourthe. La Roche aux Faucons est reprise sur la liste des sites classés « patrimoine exceptionnel » par la Région wallonne. Les faucons l’ont malheureusement désertée depuis le début du XXe siècle. Une large trouée dans la végétation vous permet une vue plongeante sur un des nombreux méandres de l’Ourthe (la boucle de Fêchereux) quelque cent mètres plus bas.

 

Continuez ensuite votre progression sur la crête hérissée de blocs rocheux en suivant toujours le balisage blanc et rouge. À droite, le versant tombe presque à pic dans la vallée. (Attention ! Par temps de pluie, ce tronçon peut être malaisé vu les racines et rochers qui y affleurent.) Juste après une maison isolée, vous aboutissez à un T où vous quittez le GR, qui part à gauche.

 

1,3 km – 8,7 km Séparation avec le GR 57 (4)

Hors GR

Tournez à droite dans le « Pazè dèl Crakonte », sentier communal SV n° 74 d’Esneux. Ce sentier descend le long d’une prairie, en lisière de bois. Sur la gauche, vous apercevez les habitations du hameau de Avister. S’écartant progressivement des pâtures, la pente s’accentue fortement. À un Y, continuez la descente par la droite en direction de Fêchereux (en accès direct à 350 mètres) en ignorant le sentier des Hayettes. Après quelques lacets, tournez à droite pour terminer la descente, d’abord le long d’une clôture puis par quelques escaliers pour aboutir sur la route où vous retrouvez, dans le hameau de Fêchereux, le balisage du GR 575/576.

 

0,4 km – 9,1 km Fêchereux (5)

Sur le GR 575/576

Descendez la route sur la droite jusqu’à un carrefour où vous tournez à droite, dans la « voie sans issue », la rue des Platanes. Celle-ci vous amène à l’entrée d’un ancien camping que vous traversez en suivant les balises (sur les hauteurs, à votre droite, la falaise de la Roche aux Faucons) pour aboutir à un étroit sentier qui va côtoyer l’Ourthe de très près et qui peut, par temps de pluie, être glissant (prudence !).

 

Et, avec un peu de chance et en veillant à ne pas être exagérément bruyant, vous pourriez observer de près des hérons perchés sur les berges de l’Ourthe.

 

Alors que vous passez à côté de la résurgence occidentale de la Roche aux Faucons, dite de Rosière (liaison hydrogéologique avec le chantoir de Plainevaux, distant de deux kilomètres), le sentier s’élève tout en s’écartant progressivement de la rivière, puis finit par redescendre, le long de prairies, pour aboutir à la ferme de Rosière. C’est ici que le raccourci rejoint le parcours complet, arrivant de la droite avec le GR 57.

 

La ferme de Rosière, établie sur le site d’une ancienne demeure des moines qui construisirent l’abbaye du Val Saint-Lambert à Seraing, est aujourd’hui reconvertie en centre équestre.

 

2,2 km – 11,3 km Ancienne ferme de Rosière (6)

 

Sur les GR 57 et 575/576

Allez tout droit, avec le balisage des GR, en longeant les bâtiments du manège, jusqu’à un espace herbeux. « Gauche-droite » pour ensuite longer d’assez près la rivière sur le chemin communal « sentier de la Fosse Constant », SV n° 34 de Plainevaux, rivière dont vous ne vous éloignerez qu’aux premières maisons d’Esneux. Là, le tracé balisé s’écarte progressivement de la berge (sur la gauche, vous voyez Esneux, l’église sur son promontoire et le château du Fy, édifié en 1905) et vous fait franchir un tourniquet.

 

1 km – 12,3 km À l’entrée d’Esneux, séparation avec les GR (7)

 

Hors GR

Juste après celui-ci, à hauteur d’un panneau d’informations « Porte de Martin », quittez les GR en montant à droite dans une étroite sente pour passer, d’abord à gauche d’une habitation, puis à droite de l’arrière d’une autre. Vous débouchez, après quelques mètres, sur un chemin asphalté conduisant à une propriété privée. Traversez-le, continuez la montée, toujours par une étroite sente (à son début, poteau indiquant le sentier communal vers le « Passou de Martin »). À nouveau quelques mètres pour, cette fois, traverser un chemin couvert de grenailles, conduisant lui aussi à une propriété privée, et toujours un poteau indiquant le sentier communal vers le « Passou de Martin ». Continuez l’ascension de la colline. Vous débouchez alors sur un plus large sentier assez caillouteux que vous montez à droite. Après une courte mais rude grimpée, vous arrivez sur une route (panneau indiquant que vous étiez sur le sentier communal «Passou de Martin », SV n°39 de Plainevaux). Continuez la grimpée sur l’asphalte (cette route relie Esneux à Strivay). Pratiquement au sommet, quittez-la et engagez-vous à droite, à hauteur d’un poteau indiquant le « Passou de Rosire », SV n°38 de Plainevaux, dans une large bande herbeuse, entre une clôture et un champ (sur la droite, vaste panorama avec ici aussi vue sur le château du Fy à Esneux et, sur la gauche, le village de Strivay), que vous suivez et où, à chaque changement de direction, un poteau en bois vous indique que vous suivez le « Passou de Rosire », qui après avoir croisé un échalier en bois devient le sentier n° 45 « Derrière la Porte ». Cette traversée de prairies et de cultures se termine sur un chemin de terre que vous remontez sur la gauche. Face à vous, vous apercevez d’abord un clocher, celui du château de Strivay, puis, au fur et à mesure de votre progression, l’ensemble de ce château (le portail est daté de 1795). Le chemin herbeux se termine à hauteur d’un panneau informatif « Porte de la ruelle Louis » ainsi qu’une plaquette portant la mention « chemin communal ruelle Louis », CV n° 26 de Plainevaux. Continuez tout droit dans un large chemin, le long du mur d’enceinte du château, pour déboucher sur une route à côté d’une chapelle, la chapelle Saint-Donat, datant de la première moitié du dix-neuvième siècle. Tournez à droite et suivez la route jusqu’au rond-point où vous vous engagez, sur la gauche, rue de l’École. Au carrefour suivant (sur le coin gauche, l’ancienne école de Strivay, aujourd’hui habitation particulière), tournez à gauche pour descendre, d’abord l’asphalte sur encore quelques mètres, puis l’empierré qui s’en va entre des prairies. Vous êtes sur le « chemin du Maréchal », CV n°4 qui, plus loin, devient un sentier.Avant de pénétrer dans le bois, ignorez un chemin qui part à gauche. Lorsque vous êtes entré de quelques mètres sous le couvert, à un carrefour en patte d’oie, descendre le sentier le moins visible, à gauche, le long de la clôture d’une prairie. Après quelques dizaines de mètres, il s’incurve à gauche, s’encaisse quelque peu et finit par buter sur un échalier métallique. Franchissez-le pour vous engager dans la prairie. Continuez droit devant entre des arbustes, sur un chemin de terre qui s’incurve assez rapidement sur la droite et qui sort du couvert pour déboucher dans la prairie. Traversez-la vers la gauche en direction d’un autre échalier métallique en lisière du bois. Franchissez-le puis descendez, en quelques lacets, le chemin qui vous amène sur une grand-route, la N638 reliant Plainevaux à Esneux.

 

3,1 km – 15,4 km Sur la N638 (8)

 

Traversez en diagonale vers la droite en direction d’un grand panneau situé sur l’accotement (il s’agit d’un panneau « Pays d’Ourthe-Amblève »). Juste après, descendez l’empierré à gauche en direction du ruisseau du Fond de Martin, que vous franchissez sur une passerelle en béton (vous êtes maintenant sur le territoire de la commune d’Esneux), puis tournez immédiatement à gauche sur une petite sente entre le ruisseau et une clôture. Après cinquante mètres vers l’aval, passez un échalier en bois, quart de tour à droite immédiat, traversez la prairie et franchissez un deuxième échalier. Remontez le vallon devant vous. Dans un premier temps, le sentier se confond avec le lit d’un petit ruisseau (en cas de fortes pluies, attention, ce passage est assez délicat) puis il passe en rive droite et s’en écarte progressivement pour se terminer, à un T, sur un large empierré. Suivez-le à droite, repassez au-dessus du ruisseau puis remontez jusqu’à un Y inversé où vous tournez à droite et redescendez progressivement (balisage VTT). Au carrefour de plusieurs chemins, abandonnez le balisage VTT pour continuer sur la droite, le long du ruisseau qui est en contrebas et aboutir sur une grand-route. Tournez-y à droite (panneau annonçant l’entrée du village de Plainevaux), repassez le ruisseau du Fond de Martin sur un pont, ignorez la route à droite qui va vers Esneux et continuez sur la N683 en direction de Liège, Engis et Seraing. Quelque centcinquante mètres et, après un arrêt de bus sur la droite de la route, vous voyez une pierre commémorative de l’Université de Hout-si-Plout.

 

Hout-si-Plout, célèbre par sa légende : tracassé par le faible débit du ruisseau fréquemment à sec, le meunier du patelin réveillait régulièrement son épouse et l’invitait à écouter si la pluie avait fait son apparition (« hoûte si ploût » = « écoute s’il pleut »).
C’est aussi le lieu que choisirent, en 1965, les étudiants francophones de l’Université de Louvain pour attirer pacifiquement l’attention du pays sur les problèmes de leur université.

 

Face à cette stèle, quittez la grand-route et engagez-vous, à gauche, dans un sentier : le « chemin des Morts », CV n°11 de Rotheux. Vous passez au-dessus du ruisseau de Plainevaux sur un petit pont en pierres puis montez, en deux lacets, pour déboucher sur un chemin plus large, l’assiette d’un ancien vicinal. Tournez à gauche mais, après moins de cent mètres, quittez-le déjà pour monter dans le bois par une sente rocailleuse, à nouveau le « chemin des Morts », sur la droite. Au sortir du couvert, entrez dans une prairie par une chicane, passez à côté d’un vieux chêne isolé et suivez le pli du terrain qui s’incurve vers la gauche. Après quelques buissons, tournez à droite pour vous diriger vers une barrière et sortir des pâtures. Continuez la montée entre des clôtures, traversez un petit bois puis, à nouveau entre des prairies, continuez en direction des habitations du hameau de Bonsgnée. Aux premières maisons en pierre du pays, le chemin laisse place à l’asphalte. Au T (balise de localisation « hameau de Bonsgnée » et balises locales), tournez à gauche en direction de La Salle et Rotheux. Ignorez ensuite la rue des Trente Chevaux à gauche pour continuer tout droit sur le chemin communal « chemin des Gottalles », CV n° 11 de Rotheux. Après la dernière maison, l’asphalte laisse la place à un chemin herbeux pour un beau cheminement campagnard qui se termine, après une habitation isolée, à un carrefour, face à une grosse exploitation agricole. Vous retrouvez ici le balisage du GR 575/576 qui arrive de votre gauche.

 

3,8 km – 19,2 km Entre Bonsgnée et La Salle (9)

 

Sur le GR 575/576

Montez à droite en direction des quelques maisons du petit hameau de La Salle. Après un « gauche-droite », quittez l’asphalte en tournant à gauche en direction de Rotheux (balise de localisation « hameau de La Salle »). Suivez l’empierré qui, après une dernière maison, se rétrécit (vous êtes sur le chemin communal « chemin du champ de Rolaitay », CV n° 28 de Rotheux). À hauteur d’un poteau avec plusieurs balises locales, suivez le GR et le sentier communal « sentier vicinal n° 77 » vers la droite, en montant quelques escaliers. Une étroite piste file alors tout droit en montée, puis en descente, le long d’une clôture à sa droite. Au bas de la descente, à sa jonction avec un chemin privé venant de la gauche, continuez tout droit jusqu’à la route où vous tournez à gauche. Après un virage vers la droite, remontez-la, passez devant le cimetière pour aboutir au carrefour du début de randonnée (avec calvaire et bureaux du CPAS de Neupré). Traversez et suivez la ruelle asphaltée empruntée dans l’autre sens en début de balade (parcours « Au fil de l’eau ») jusqu’à l’ancienne église. Vous quittez ici le GR, qui continue tout droit.

 

Hors GR

Tournez à gauche pour revenir à votre parking de départ.

 

2,5 km – 21,7 km Parking de l’église, rue des Deux-Églises(D/A)

 

                                                                                                              Alain Lousberg (janvier 2015)

 

Renseignements utiles

 

Cartographie et documentation :

Carte IGN au 1:25 000 du réseau Tarpan « Anthisnes – Esneux », promenades pédestres et circuits mountainbike.

Topo-guides du GR 57 « Vallée de l’Ourthe et Sentier du Nord » et du GR 575/576 « À travers le Condroz ».

Où se désaltérer et se restaurer :

Taverne « Aux Moges », en face du parking de départ à Rotheux-Rimière.

Restaurant-friterie « Des Moges », à l’arrière de la taverne.

Glacier-brasserie-restaurant « La Coccinelle » à Hout-si-Plout. Pour les horaires, voir sur le site http://www.lacoccinelle.be/Horaires.htm

Infos touristiques :

http://www.neupre.be/decouvrir-neupre/tourisme/

Source (pour les informations historiques, géographiques et/ou culturelles) :

« Histoire et patrimoine des communes de Belgique : la province de Liège » (éditions Racine).

Informations historiques sur le site http://www.memoiredeneupre.be/