Le Belge francophone perçoit la forêt comme un sanctuaire à protéger

Près d'un sondé sur deux indique fréquenter la forêt "au moins une fois par mois" et 23% "une fois par semaine ou le week-end". L'enquête, dont les résultats ont été présentés à Libramont constate un "clivage significatif" en fonction du statut socio-professionnel ainsi que du niveau de diplôme. En clair, plus une personne dispose d'un diplôme élevé, plus elle se rend régulièrement en forêt. S'agissant des activités pratiquées, "nos contemporains ont un rapport ludique à la forêt", puisque 89% des répondants citent des activités ludiques liées à une préoccupation d'entretien du corps (promenade, jogging, randonnée) Interrogés sur la principale fonction que doit remplir la forêt, les sondés citent la régénération de la qualité de l'air (29%) et la préservation de la nature (26%), puis la fonction de loisirs et de tourisme (19%). Enfin, pour 75% des sondés, il faut interdire les balades dans les bois en engins motorisés (quads, motos, etc)

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.